Navigation – Plan du site
Comptes-rendus
Varia

Rousseau, la Corse et la Pologne

Marc Belissa
p. 238-239
Référence(s) :

Rousseau, la Corse et la Pologne, actes du colloque de Bastia, 5 et 6 octobre 2007, dans Études Corses, n° 66, Albiana/ACSH, juin 2008, 250 p., ISBN 0338-361-X, 15 €.

Texte intégral

1Le numéro 66 de la revue Etudes Corses publie les communications d’un colloque tenu à Bastia autour de Jean-Jacques Rousseau, et plus spécifiquement autour de son « plan de gouvernement » pour la Corse (malgré le titre, la Pologne apparaît secondairement, plus comme élément de comparaison que comme objet d’étude spécifique). Ce colloque, organisé dans le cadre des manifestations commémorant le bicentenaire de la mort de Paoli, a rassemblé des historiens, des littéraires et philosophes pour tenter de mieux comprendre le contexte, l’objectif et l’impact du Projet de Constitution pour la Corse, texte qui, s’il n’est pas méconnu, est rarement contextualisé dans l’œuvre de Rousseau et dans l’histoire complexe de la Corse du XVIIIe siècle.

2Les actes du colloque sont organisés en trois parties d’importance égale (quatre communications chacune) – « Rousseau et la Corse », « La Corse de Rousseau » et « La Corse après Rousseau » – correspondant respectivement à la mise en contexte théorique et historique du Projet, à son analyse et à sa réception, et enfin à son influence dans la période postérieure à son écriture, notamment pendant la Révolution française.

3La première partie entend donc contextualiser l’apport de Rousseau à la question corse. Francis Pomponi insiste d’abord de manière très convaincante sur la tradition pactiste depuis la convention de 1359 entre Gênes et les Corses, puis sur les pratiques du pactisme en Méditerranée occidentale comme sources des conceptions politiques de Paoli. Dans la lignée de leur belle biographie, Monique et Bernard Cottret replacent ensuite l’œuvre dans le parcours personnel de Rousseau et montrent la place du Projet dans les intrigues géopolitiques dont la Corse est l’objet sous le ministère Choiseul. Jean-Luc Guichet présente l’apport de la correspondance du citoyen de Genève à la compréhension du Projet, puis Francis Beretti décentre le regard en décrivant les commentaires anglais à propos de l’implication de Rousseau dans les affaires corses.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Belissa, « Rousseau, la Corse et la Pologne », Annales historiques de la Révolution française, 356 | 2009, 238-239.

Référence électronique

Marc Belissa, « Rousseau, la Corse et la Pologne », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 356 | avril-juin 2009, mis en ligne le 17 décembre 2009, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://ahrf.revues.org/10689

Haut de page

Auteur

Marc Belissa

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org