Navigation – Plan du site
Comptes rendus

John R. Ballard, Continuity during the Storm. Boissy d’Anglas and the Era of the French Révolution

Pascal Dupuy
Référence(s) :

John R. Ballard, Continuity during the Storm. Boissy d’Anglas and the Era of the French Révolution, Westport-Londres, Greenwood Press, 2000, 203 p., ISBN 0-313-31508-6,69,95$.

Texte intégral

1Il est des livres qui inspirent. Il en est d’autres qui provoquent ou qui stimulent. Certains suscitent l’irritation, d’autres encore étonnent. Ce sont ces deux derniers sentiments qui dominent à la lecture de l’ouvrage que J. R. Ballard consacre à Boissy d’Anglas, sujet de sa thèse soutenue en 1994 et dont le présent ouvrage est probablement issu, bien que l’information ne soit nullement donnée. C’est en fait ce manque d’explication et de clarté qui entraîne l’étonnement et l’irritation. En effet, la bibliographie utilisée pour l’étude est ancienne mais a été au hasard des chapitres réactualisées à partir de références à quelques ouvrages en langue anglaise publiés lors de ces huit dernières années (T.C.W. Blanning, K. Carpenter, E. Kennedy, T. Tackett...). Toutefois, si ce travail d’érudition indispensable a été entrepris (de manière très artificielle et insuffisante cependant), l’auteur n’a pas pris la peine de citer la thèse de doctorat, pourtant publiée (Boissy d’Anglas un grand notable libéral, Privât, Fédération des Œuvres Laïques, 1995, 503 p.) de Christine Le Bozec et qui porte également sur Boissy d’Anglas (sans parler de la dizaine d’articles et interventions à des colloques du même auteur parus entre 1992 et 2000). Pourquoi un tel silence ? Si l’auteur n’arrive pas aux mêmes conclusions que Ch. Le Bozec, pourquoi ne pas l’indiquer ? Si, au contraire, il les partage, pourquoi ne pas donner la référence d’un travail dont tous les comptes rendus ont souligné le sérieux et la pertinence de l’analyse (voir par exemple A.H.R.F., n° 307, 1996) ? On ne peut émettre que des hypothèses, mais qui ne jouent pas en faveur de la présente étude, ni ne rendent hommage au sérieux de J. R. Ballard. Notons enfin, que ce dernier nous est présenté comme un spécialiste d’études stratégiques et de défense, auteur d’un ouvrage publié en 1998 sur la campagne militaire, alors très récente, des États-Unis à Haïti !

2Si l’on ne doit pas juger un livre sur sa couverture, comme le veut la chanson, on doit admettre que ces remarques préliminaires ont de quoi surprendre, suscitent une certaine méfiance et des a priori négatifs. Sentiments, malheureusement, confirmés à la lecture d’un volume au format léger (175 p.) et qui donne une vision très classique de son objet d’étude. De manière générale, son utilisation très limitée des sources des archives nationales et départementales oblige l’auteur à un récit, en dix chapitres chronologiques, reposant sur des ouvrages de seconde main, en particulier sur l’action de Boissy en Ardèche et au début de la Révolution (études locales anciennes, référence répétée à l’ouvrage de Marie-Hélène Reynaud). La suite qui s’attache à la carrière politique de Boissy à partir de 1792 repose avant tout sur ses écrits. Mais, là encore l’analyse, si elle devient un peu plus personnelle, ne donne à voir qu’une image bien traditionnelle d’un Boissy ayant survécu à huit régimes entre 1789 et 1818. En outre, des béances importantes renforcent le caractère plutôt accéléré des recherches. Ainsi, son parcours entre son élection à la Convention et son rôle lors du 1er prairial an III n’occupe qu’une dizaine de pages du livre, le Boissy-Famine est à peine mentionné (p. 99), les Mémoires de ses contemporains pratiquement jamais exploités, sa carrière sous la Restauration assez rapidement évacuée... Le tout avec un grand nombre de coquilles qui révèlent soit une relecture pour le moins rapide de l’ouvrage, soit une connaissance fragile du français. Ouvrage qui ressemble donc à s’y méprendre à une thèse écrite au début des années 1990, rapidement réactualisée et encore plus rapidement relue et publiée en 2000 sans aucun avertissement et surtout sans une quelconque mention ou référence à une étude sur le même sujet au projet bien plus ambitieux et aux résultats bien plus convaincants ! Il ne s’agit, on l’aura compris, que d’hypothèses...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascal Dupuy, « John R. Ballard, Continuity during the Storm. Boissy d’Anglas and the Era of the French Révolution », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 333 | juillet-septembre 2003, mis en ligne le 07 décembre 2009, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://ahrf.revues.org/10821

Haut de page

Auteur

Pascal Dupuy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org