Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Robert Legrand, La guerre d’indépendance américaine et La Fayette

Abbeville, F. Faillart éditeur, 2006, 222 p., 22 €.
Marc Belissa
p. 214-215
Référence(s) :

Robert LEGRAND, La guerre d’indépendance américaine et La Fayette, Abbeville, F. Faillart éditeur, 2006, 222 p., 22 €.

Texte intégral

1Il s’agit de l’ultime ouvrage de Robert Legrand, membre de la Société des études robespierristes, décédé en août 2006 (voir l’hommage de Claude Mazauric publié dans le numéro 347 de la revue). Chercheur autodidacte, s’intéressant autant à la poésie qu’à l’histoire de la Picardie et à la généalogie, Robert Legrand travaillait encore à ce nouveau livre quelques semaines avant de disparaître à l’âge de quatre-vingt-treize ans, d’où le caractère parfois un peu inachevé et décousu de l’ouvrage. On ne cherchera évidemment pas ici une nouvelle somme historiographique sur La Fayette et sur son rôle dans la guerre d’Indépendance américaine, mais plutôt le travail d’un amateur passionné par son sujet. Robert Legrand entend comprendre pourquoi le personnage de La Fayette a suscité, selon lui, autant d’appréciations négatives de la part de ses contemporains et des historiens de la Révolution. C’est donc un exercice de réhabilitation dans lequel le jugement personnel joue évidemment un grand rôle et l’auteur s’identifie souvent à son sujet d’étude, parlant même parfois de « notre armée » ou de « nos escadres » pour désigner les soldats français en Amérique. La structure et la forme de l’ouvrage ne sont pas universitaires et peuvent parfois surprendre le lecteur habitué aux normes en vigueur dans les publications académiques. Ainsi, certains développements sont présentés sous forme de notes (par exemple le chapitre III sur la guerre maritime). L’ouvrage est divisé en dix-huit chapitres : les huit premiers sont consacrés à la période de la guerre américaine, les dix suivants à la carrière politique de La Fayette, de son retour en France à sa mort. La première partie de l’ouvrage s’intéresse également au corps expéditionnaire français en Amérique et notamment aux officiers qui ont accompagné La Fayette. La seconde partie est moins détaillée. A noter le chapitre XIII « Vérités et contre vérités » qui entend faire un florilège des écrits contemporains et historiques sur La Fayette. Robert Legrand utilise abondamment les très nombreux ouvrages (pas toujours de grande qualité, voire pour certains exécrables) publiés sur La Fayette et Washington pour dresser un tableau vivant des représentations de La Fayette et de son rôle dans la guerre d’indépendance.

2L’entreprise de réhabilitation de La Fayette pourra ne pas convaincre, mais il faut sans doute la voir comme un témoignage de la passion que portait son auteur à la période révolutionnaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Belissa, « Robert Legrand, La guerre d’indépendance américaine et La Fayette », Annales historiques de la Révolution française, 349 | 2007, 214-215.

Référence électronique

Marc Belissa, « Robert Legrand, La guerre d’indépendance américaine et La Fayette », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 349 | juillet-septembre 2007, mis en ligne le 29 décembre 2009, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://ahrf.revues.org/11286

Haut de page

Auteur

Marc Belissa

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org