Skip to navigation – Site map

Journées d'étude de la SER 15 et 16 juin 2010 (Ivry)

La Révolution française au miroir des recherches actuelles

 SOCIÉTÉ DES ÉTUDES ROBESPIERRISTES

La Révolution française

au miroir des recherches actuelles

15-16 juin 2010

Centre Robespierre – IVRY-SUR-SEINE (94)

    Afin d’ouvrir sans cesse des perspectives neuves et plurielles à la recherche menée sur l’histoire de la Révolution française au sens large, des années 1770 à 1815, en incluant ses causes et ses conséquences mais en s’attachant également à ses approches historiographiques, la Société des Études Robespierristes organise chaque année des rencontres thématiques, s’engage dans des projets scientifiques collectifs et publie des travaux historiques inédits. Dans l’espace des recherches conduites sur la Révolution française, la Société des Études Robespierristes a toujours occupé une place de choix. Fidèle à sa tradition (des Voies nouvelles ouvertes par Albert Soboul en 1974 au bilan des Recherches sur la Révolution dressé par Michel Vovelle au lendemain du bicentenaire) et à sa dynamique (encouragement de travaux universitaires originaux, publiés et recensés dans les Annales Historiques de la Révolution Française ou récompensés par le prix Albert Mathiez), la Société des Études Robespierristes désormais centenaire se propose de donner la parole à de jeunes sociétaires et de permettre aux enseignants, aux étudiants et aux simples passionnés, de découvrir la Révolution française, au miroir des recherches actuelles. Ces deux journées aborderont ainsi successivement les figures de la Révolution, les formes du pouvoir, la vie politique locale, les rapports entre économie et société et la formation de l’opinion. Elles permettront de présenter des chantiers neufs, signes de la vitalité des recherches actuelles sur la période révolutionnaire.

MARDI 15 JUIN.

- 9h00 : Introduction, par Cyril TRIOLAIRE (ATER docteur en histoire moderne, Université de Rouen).

Des hommes en Révolution.

Président de séance. Hervé Leuwers (Professeur d’histoire moderne, Université lille 3).

- 9h30-9h50 : Pierre-Hermann Mugnier (Attaché parlementaire), Le journalisme, l’autre carrière de Tallien ?

- 9h50-10h10 : Aurélie Reboisson (Professeur d’histoire et de géographie, collège René Cassin, Villefontaine), Jacques Antoine Dulaure, journaliste et acteur girondin de la Révolution.

- 10h10-10h30 : Floréal Hémery (Professeur d’histoire et de géographie, lycée polyvalent Rive Gauche, Toulouse), Les références à l’Antiquité chez Bertrand Barère.

- 10h30-10h50 : pause

- 10h50-11h10 : Guillaume Mazeau (Maître de conférences en histoire moderne, Université Paris 1), Une figure de député héros pendant la Terreur : Drouet de Varennes.

- 11h10-11h30 : Laurent Borne (Conservateur des archives de l’ordre des Chartreux, Grenoble), D’encre et de sermons. La pastorale clandestine d’un chartreux à Marseille durant la Révolution.

- 11h30-12h00 : discussion

Les formes du pouvoir.

Président de séance. Michel Biard (Professeur d’histoire moderne, Université de Rouen).

- 14h00-14h20 : Raphaël Matta-Duvignau (ATER en droit public, Université Paris 2), Le Comité de salut public (6 avril 1793 – brumaire an IV) : un gouvernement d’exception au service de la fondation de la République révolutionnaire. Modèle de concentration et de confusion des fonctions administratives et gouvernementales.

- 14h20-14h40 : Gaïd Andro (Professeur d’histoire et de géographie – doctorante, Université de Rouen), Une institution éphémère au sein du processus révolutionnaire : l’«invention » du procureur général syndic (1790-1793).

- 14h40-15h00 : Isabelle Antunes (Professeur d’histoire et de géographie, collège Cervantès, Vernon – doctorante, Université de Rouen), Les districts normands et la question des subsistances : un relais important.

- 15h00-15h20 : Jean-Numa Ducange (ATER docteur en histoire contemporaine, Université de Rouen), La Révolution française : un modèle politique pour la gauche allemande (1889-1914) ?

- 15h20-15h50 : discussion

- 15h50-16h10 : pause

La vie politique locale.

Président de séance. Serge Bianchi (Professeur émérite d’histoire moderne, Université Rennes 2).

- 16h10-16h30 : Laurent Brassart (Maître de conférences en histoire moderne, Université Lille 3), Les faux semblants de la centralité révolutionnaire en l’an II.

- 16h30-16h50 : Pierre Belda (Maître de conférences en droit public, Université d’Orléans), Hiérarchisation de l’autorité dans la municipalité lyonnaise en Révolution.

- 16h50-17h10 : Maxime Kaci (Doctorant, AM, Université Lille 3), Circulation des mots d’ordre et engagements collectifs dans la France septentrionale de 1791 à 1793.

- 17h10-17h30 : Alain Massalsky (Docteur en histoire moderne, Université d’Évry-Val-d’Essonne – professeur d’histoire et de géographie, Lycée Léon Blum, Créteil), Systèmes électoraux représentatif et communautaire dans la politisation des citoyens.

- 17h30-18h00 : discussion

MERCREDI 16 JUIN.

Economie et société.

Président de séance. Jean-Pierre Jessenne (professeur d’histoire moderne, Université Lille 3).

- 9h30-9h50 : Mathieu Soula (Maître de conférences en histoire du droit, Université de Pau et des pays de l’Adour), « Sans contributions point de constitution » (Cambon). Importance et enjeux de la question fiscale sous la Révolution.

- 9h50-10h10 : Fabrice Perron (Docteur en histoire moderne, Université de Reims), Le Directoire, période de crise économique ou de mutations ?

- 10h10-10h30 : Samuel Guicheteau (Docteur en histoire moderne – professeur d’histoire et de géographie, lycée, Château du Loir), Révolution et industrialisation. L’industrie et les ouvriers nantais à la fin du XVIIIème siècle au miroir des recherches actuelles.

- 10h30-10h50 : Karine Audran (Docteur en histoire moderne, CERHIO – professeur d’histoire et de géographie, lycée Saint-Léon-le-Grand, Corbeil), Une économie maritime en guerre : Saint Malo sous la Révolution et l’Empire. Bilan historiographique et nouvelles pistes de réflexion.

- 10h50-11h30 : discussion

La formation de l’opinion.

Président de séance. Philippe Bourdin (Professeur d’histoire moderne, Université Clermont 2).

- 14h00-14h20 : Jean Salvat (Université Clermont 2), Entre poésie et politique : l’Almanach des muses face à l’opinion publique (1774-1794)

- 14h20-14h40 : Anne Quennedey (Doctorante,  Université Paris 4), Le talent oratoire est-il un danger pour la liberté ? La controverse sur l’éloquence dans le discours de Saint-Just du 9 thermidor an II.

- 14h40-15h00 : Guillaume Colot (Professeur d’histoire et de géographie, collège Cervantès, Vernon –  Doctorant, Université Clermont 2), Former l’opinion des catholiques sous le Directoire : les Annales de la religion et les Annales catholiques.

- 15h00-15h20 : Cyril Triolaire (ATER docteur en histoire moderne, Université de Rouen), La « programmation théâtrale napoléonienne » sur les scènes des départements : une propagande pleine et réussie ?

- 15h20-16h00 : discussion

  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org