Navigation – Plan du site
Sources

Les « démocrates » de Chambéry en 1793. Une liste noire dressée par un contre-révolutionnaire

Paul Guichonnet et Michel Biard
p. 179-188

Texte intégral

  • 1 Il a exercé comme professeur à l’Université de Genève et a été doyen de la Faculté des Sciences Éco (...)

1Le professeur Paul Guichonnet, éminent historien de la Savoie1, notamment de la Savoie du nord (Faucigny, Genevois et Chablais), a retrouvé dans des fonds d’archives privés ce document inédit, d’inspiration véritablement policière. Il est riche en enseignements pour l’étude du département du Mont-Blanc pendant la Révolution française et éclairant sur les véritables listes noires établies par ceux qui pensaient alors en finir au plus vite avec les Jacobins (réels ou prétendus, souvent des « annexionnistes » bien modérés).

  • 2 De très ancienne famille de la noblesse titrée savoyarde comme l’indique son patronyme qui fut, un (...)

2Dès l’occupation du duché en septembre 1792, nombre de nobles et de clercs ont émigré en Suisse romande ou dans le Piémont, et des réseaux contre-révolutionnaires s’activent alors pour rapporter des informations sur la Savoie. En 1793, après plusieurs révoltes contre les réquisitions d’hommes imposées par la Convention nationale en application du décret de levée des 300 000 hommes (le 28 avril, 2 à 3 000 ruraux prennent les armes dans le Haut-Faucigny et occupent Sallanches ; le 5 mai, un autre soulèvement touche les vallées du Fier et du Borne), vite étouffées, l’armée austro-piémontaise tente de reconquérir la Savoie, avec pour ambition de rejoindre Lyon et de faire basculer dans le camp de la contre-révolution tout le Sud-Est, en proie dans l’été aux soulèvements « fédéralistes ». L’une des colonnes de cette armée est encadrée par une vingtaine d’aristocrates savoyards commandés par le major-comte Joseph de Loche, tandis que, comme le montre Paul Guichonnet, « l’infatigable artisan et le principal pourvoyeur d’argent [de cette expédition], sur ses propres deniers » est le marquis Benoît-Maurice de Sales (1760‑1797)2, dont le père est alors l’un des plus puissants propriétaires fonciers du Genevois. Comme on le sait, cette offensive est un échec et les troupes françaises, un temps bousculées (du 24 août au 30 septembre, soit pendant plus d’un mois, le Haut-Faucigny connaît un bref retour à l’« ancien régime »), parviennent à stabiliser le front sur les cols et crêtes marquant la frontière.

  • 3 Paul Guichonnet, Les monts en feu. La guerre en Faucigny. 1793, Annecy, Mémoires et documents publi (...)

3Pour effectuer ses recherches3, Paul Guichonnet a pu avoir accès aux archives de la famille de Sales, au château de Thorens. Pendant les dix mois entre l’invasion française et la tentative de reconquête, Benoît-Maurice de Sales a accumulé des renseignements sur le ci-devant duché de Savoie, avec tout d’abord, en janvier 1793, un volumineux manuscrit intitulé Réflexions rapides sur l’état de la Savoye. Selon Paul Guichonnet, c’est là, avant les écrits de Joseph de Maistre, l’un des premiers textes « sur les causes de la Révolution, son déroulement, ses conséquences et les moyens de la combattre ». Afin de préparer la future offensive, Benoît-Maurice de Sales recueille alors des informations auprès des curés savoyards émigrés ou d’autres prêtres restés dans ce qui est devenu le département du Mont-Blanc pour mieux combattre l’influence des républicains. Pour chaque commune sont indiqués l’estimation de la population, le nombre des « communiants » faisant leurs Pâques, l’effectif des hommes en état de porter les armes (dont on escompte, assez naïvement, qu’ils se joindront aux assaillants), les noms du curé, du maire et du procureur de la commune. Benoît-Maurice de Sales dresse également une liste des « chefs royalistes » ou « bien intentionnés », et une liste des « démocrates » ou « enragés ».

Diocèses

Population

« Combattants »

« Démocrates »

 % « démocrates »/
« combattants »

ANNECY
(81 paroisses)

59 835

12 556

200

1,6

MOUTIERS
(6 paroisses)

5 212

1 060

13

1,22

MAURIENNE
(29 paroisses)

26 765

3 950

30

0,75

TOTAL

91 812

17 566

243

1,39

4Enfin, ses papiers comportent un très précieux document qui range les « démocrates » de Chambéry en trois « classes », selon le danger potentiel qu’ils représentent. Dans une ville d’environ 9 000 habitants intra muros, environ 120 individus sont ainsi considérés comme « mal intentionnés »… des pro-Français républicains dont il sous-estime radicalement le nombre, notamment dans cette Savoie du nord, proche de Genève.

  • 4 Huitième série, tome IX, 2008.

5Ce document a été publié dans les Mémoires de l’Académie de Savoie4, mais, en raison de son caractère exceptionnel, et avec l’accord de cette institution, les AHRF ont tenu à le reproduire. Que Paul Guichonnet reçoive ici nos vifs remerciements pour cet important apport aux études révolutionnaires.

6Michel Biard

PREMIÈRE CLASSE

NOMS

QUALITES

ETAT ACTUEL

CARELLI

Substitut de l’Avocat général

Député à la Convention

FAVRE-BUISSON

Avocat

Procureur[-général]-syndic du Département

MOREL

Avocat

Procureur-syndic du
District

BURNOD

Avocat

Procureur-syndic d’Anneci

CURIAL

Avocat

Président du Tribunal
criminel

DUMAS

Avocat

Député à la Convention

DOPPET

Avocat

Jacobin

GUICHET

Avocat

Conseiller au
Département

ROCHE

Avocat

Colonel de la Garde
nationale

GENIN

Avocat

Député à la Convention

MARIN

Avocat

Député à la Convention

GABET

Avocat Secrétaire du Sénat

Secrétaire du District

SANCET

Avocat

Officier municipal

DOPPET

Médecin

Général d’armée
Carmagnole

DUCRET

Prêtre. Professeur de théologie

Secrétaire du District

DEBRIT

Bijoutier

La crème de Jacobins. Brûleur des portraits de Sa Majesté.

GAUTIER

Ex tambour-major du régiment de Maurienne

Jacobin scélérat (ne le sont-ils pas tous ?)

ARNAUD

Gardien des Capucins

LEBLOND

Coutelier

Président du Comité de surveillance

CHABERT

Substitut-procureur

Jacobin

MICHARD

Bourgeois de Seissel

Secrétaire au Département Conseiller au
Département

LAMBERT DU MOLLARD

Avocat et indigne gentilhomme

Jacobin

CLAUS

Prêtre. Vicaire de Chambéry

Jureur, puis soldat

CHARVET

Ferblantier

Jacobin célèbre

LULLIN

Libraire

Jacobin. Très mauvais sujet (qui dit Jacobin dit tout)

DUCHATEL

Bourgeois

Officier de la Légion des Allobroges

ARMINJON

Insinuateur du Tabellion

Jacobin très fameux

VIVIAND Hector

Marchand

Jacobin célèbre

BERTET, frère du Chapelier

Directeur des
Messageries

Jacobin détestable***5

SILVE

Apothicaire

Officier municipal*

GUILLET des BAUGES

Marbrier

Officier des Volontaires

NIETTAIN

Serrurier

Jacobin canonnier

LE GUET

Menuisier

Canonnier**

VILLAT

Employé aux Gabelles

Président du Département

LARD

Apothicaire

Jacobin très célèbre

LYONNAZ-PEIGNIS

Avocat des Pauvres en second

Conseiller au
Département

CAFFE

Bourgeois

Espion des généraux français

COUTY

Sellier-carrossier

Conseiller au
Département

MARECHAL

Chapelier

Maréchal des logis de gendarmerie

DUPLAIN de CAROUGE

Bourgeois

Conseiller au
Département

HUMBERT

Actuaire au Sénat

Secrétaire au District

JACQUIER

Procureur des Pauvres

Jacobin-antinobles**

BRUNIER

Marchand drappier

Officier municipal

BERTET le fils

Charpentier

Espion des Français et Jacobin

Les deux frères GARGOUX

Substituts-procureur

Sergents-majors de la Garde nationale

BELLEMAIN le cadet

Scribe

Régisseur des Biens
nationaux

CRÉPIN

Clerc de procureur

Régisseur des Biens
nationaux

BERTHIER Joseph

Procureur de ville

Jacobin

HYPPOLITE

Maître maçon

Conseiller au
département

VIVIAND

Marchand bijoutier

Jacobin

Les deux frères PERROT

Aubergiste à Maché

Jacobins et gendarmes

DEUXIÈME CLASSE**

BONJEAN

Apothicaire

Officier municipal

VERDET le fils

Vitrier

Membre du Comité de
surveillance

RABANIS

Français, réfugié en Savoie

Officier municipal

ARNAUD

Secrétaire de l’Intendance générale

Conseiller au Département et régisseur des séquestres de la Noblesse

MANSORD

Avocat

Maire de Chambéry

PERRIN

Officier déserteur du Régiment de Savoie

Soldat de la Garde
nationale

Les frères de MOUXY

Officiers déserteurs du Régiment de Savoie

Très Jacobins

CHABOUD

Prêtre. Régent de 3ème

Grand Vicaire épiscopal

DUBOIS le cadet

Avocat traducteur au Bureau de l’Avocat général à Turin

Juge de District à Moûtiers

MAGNIN fils

Substitut-procureur

Conseiller au District

MARTIN

Procureur

Greffier de la
Municipalité

VERNEY

Juge-mage de Thonon

Vice-président du
Département

CHAMOUX

Avocat

Président au Département

VANDAT

Bourgois de Rumilly

Conseiller au
Département

LEBORGNE

Marchand drappier

Jacobin

BRUN

Mathématicien

Conseiller au
Département

Les frères GUY

Marchands drappiers

Amateurs de Révolution

LA SALLE

Moine Cordelier

Conseiller au
Département

FORET DES CARBONNES

Marchand de modes

Amateur de démocratie

FORET DES CARBONNES

Épicier

Employé aux séquestres

GUIGARD

Prêtre. Régent d’Humanités

Grand révolutionnaire

BLANC fils, de Maché

Scribe du Substitut-Procureur

Lieutenant des Grenadiers volontaires

GENTIL

Capucin

Curé constitutionnel de Clarafond

CHABERT

Orfèvre

Jacobin

ROULET, de Maché

Conseiller au
Département

PAQUIER B

Buraliste en rue Croix-d’Or

Grand amateur de
Révolution****

PATHOUD

Avocat

Lieutenant-colonel des Volontaires

DURAND

Prêtre et prisonnier de Miolans

Aumônier des Hôpitaux militaires

OLIVE

Avocat

Conseiller au
Département

PICOLET

Avocat

Conseiller à l’Administration provisoire [en 1792] étant rédacteur du mémoire pour la réunion à la France.

Dom Marc MAGLIONE

Feuillant

Curé jureur de Lémenc

PORRAT du faubourg Montmeillant

Religieux piémontois

Régisseur des Biens
nationaux

HUGUENIN

Tailleur d’habits suisse

Employé aux
confiscations

DARDEL

Capucin

Enfant de la Révolution

BERTRAND

Conseiller au
Département

LANOIX

Vicaire de Bissy

Aumônier des Hôpitaux militaires

MARTIN fils

Épicier, Porte Maché

Jacobin

GUY

Avocat

Lieutenant des
Volontaires

MANSOZ

Prêtre

Apostat

PERRET

Chanoine

Apostat

DUBOIS l’aîné

avocat

Conseiller au
Département

LA SALLE, d’AIX

Président du Comité de
surveillance

THOMÉ

Chapelain royal

Apostat

MANSORD

Frère du maire. Vicaire de Fréterive

Apostat

CHENEVIER

Cordelier

Apostat. Marié

CURTELIN

Secrétaire à l’Intendance

Secrétaire au District

TROISIÈME CLASSE

RAMBERT de CHATILLON

Gentilhomme imbécile, qui a cru jouer un rôle dans la
Révolution

Jacobin de toute nullité

PETIT

Bourgeois

Jacobin

DUBUISSON

Avocat

Jacobin

PIGNIERE

Directeur des Gabelles

Jacobin

Les BURNIER

de La Motte

Amateurs de démocratie

HEURTEUR

Fils d’un vitrier

Amateur de démocratie

REY

Chirurgien

Amateur de démocratie

SONGEON

Confiseur

Amateur de démocratie

DIOMAND

Boulanger

Jacobin

BERTRAND

Commissionnaire

Secrétaire au District

GARIN père et fils

Avocats

Amateurs de démocratie

GENOT

Avocat

Amateur de démocratie

DUNAND

Avocat

Amateur de démocratie

SAGET

Tailleur d’habits

Jacobin

RICOZ

Caffetier

Gendarme

CHAMOUX

Substitut-procureur

Amateur de mauvais exemples

BLANC

Avocat

Secrétaire au
Département

JEANCE Louis

Bourgeois d’Yenne

Commis aux fourrages
Jacobin *****

7Il faut ajouter à ces trois classes les Enragés des Provinces et les classer entre eux, surtout à Carouge, Rumilly, Thonon, Bonneville, Bonne, Aix, Conflans, L’Hôpital, Saint-Pierre d’Albigny, Grésy, Faverges, Moûtiers, St André, St Jean de Maurienne, où il sera aisé de les connoître.

8N.B. C’est à Bonne que Joseph Jean Gentil, Nicolas Vigny et Joseph Calendrier ont été les premiers à demander l’abolition du Culte de la Religion catholique et à inviter touttes les communes du Faucigny à les imiter, brûler les croix, autels et ornements et fesant imprimer un arrêté de la plus affreuse impiété.

9Il y auroit quelques femmes à faire [en]fermer au Repenties, comme la dame de Cevins, citoyenne CARELLI, la femme CURIAL, les sœurs BOISSET, les LEBOURGE.

10Après quoi, on pourrait former une 4e Classe d’amateurs de Révolution, comprise toute la faculté de Médecine, du plus au moins, tous les bureaux de la Poste et à peu près toute la bourgeoisie et gens vivant bourgeoisement, qui tous étoient démocrates, par principes de vanité, à l’invasion du païs par les Patriotes. Mais pas tous par malhonnêteté, car plusieurs d’entre eux sont bien convertis et détestent, dans le fond de l’âme, le régime républicain. Il n’y eut, cependant, qu’un petit nombre entièrement intacts et francs de collier, parmi lesquels ont distingue particulièrement :

11MARTHOD, avocat, qui s’est parfaitement bien conduit
DEGENEVE, avocat, quoique Conseiller au Département
BAIN, avocat, persécuté pour sa loyauté
DUPUY, démocrate bien converti, quoique Officier municipal
PERRET Jean-Louis, Conseiller de Ville
BERNE, Apothicaire
CHIRON, géomètre
PETIT le cadet, bourgeois
VOISIN, buraliste à Cognin
CAGNON, cordonnier
Madame CORCELET et plusieurs femmes

12L’avocat MANSORD, maire de Chambéry, avoit d’abord bien commencé, aïant l’air de faire le Patriotte pour avoir du crédit, afin d’empêcher de plus grands malheurs ; mais depuis six mois, on a vu qu’il n’est qu’un hypocritte ambitieux. Il a laissé traitter les prisonniers qui dépendent de lui, comme chef de la Municipalité, avec une dureté qui fait horreur et, au total, il est aussi Patriotte que les autres Jacobins de nom et d’effet.

13Il est encore bon de savoir que c’est M. VILLAT qui alla à Lyon acheter des canons pour le Département, afin de les opposer aux trouppes du Roy, en Maurienne et ailleurs. »

Haut de page

Notes

1 Il a exercé comme professeur à l’Université de Genève et a été doyen de la Faculté des Sciences Économiques et Sociales.

2 De très ancienne famille de la noblesse titrée savoyarde comme l’indique son patronyme qui fut, un siècle plus tôt, celui de François de Sales.

3 Paul Guichonnet, Les monts en feu. La guerre en Faucigny. 1793, Annecy, Mémoires et documents publiés par l’Académie Salésienne, tome 100, 1994, 368 p. Du même auteur, mentionnons aussi : La Révolution à Carouge (1789‑1799), texte présenté au Colloque de Thonon (octobre 1989), Académie Chablaisienne, tome LXV, 1990, 52 p. ; Cinq lettres inédites de Joseph de Maistre, Annecy, Académie Salésienne, 2004, 34 p. ; « Joseph Gavard des Pivets (1730‑1805). Un Faucigneran dans la Toscane des Lumières », La Revue Savoisienne, 2004, 36 p. Il convient enfin de saluer la publication récente du Dictionnaire historique de l’Annexion : la Savoie et l’Europe (1860‑2010), sous la direction de Christian Sorrel et Paul Guichonnet, Montmélian, La Fontaine de Siloé, 2010, 725 p.

4 Huitième série, tome IX, 2008.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Guichonnet et Michel Biard, « Les « démocrates » de Chambéry en 1793. Une liste noire dressée par un contre-révolutionnaire », Annales historiques de la Révolution française, 361 | 2010, 179-188.

Référence électronique

Paul Guichonnet et Michel Biard, « Les « démocrates » de Chambéry en 1793. Une liste noire dressée par un contre-révolutionnaire », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 361 | juillet-septembre 2010, mis en ligne le 01 septembre 2013, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://ahrf.revues.org/11772 ; DOI : 10.4000/ahrf.11772

Haut de page

Auteurs

Paul Guichonnet

Michel Biard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org