Navigation – Plan du site
Sources

Legray, Bodson, Varlet. Amitié politique et relations privées. Deux documents inédits

Jean-Jacques Tomasso
p. 179-190

Accès au texte / extrait

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Aperçu du début du texte

La destinée des cadres politiques du mouvement révolutionnaire parisien, tout au moins pour ceux qui échappèrent aux exécutions et aux vagues de déportations, est très mal connue. Quelle fut leur vie ? Continuèrent-ils à se fréquenter, à s’entraider ? Les amitiés politiques qui s’étaient nouées durant la Révolution se muèrent-elles, dans l’adversité, en solidarités ?

Le peu que l’on en sache provient essentiellement de sources policières ou judiciaires (rapports d’espions, pièces de procès, dossiers de déportation, etc.) ; témoignages toujours suspects quant aux relations que les anciens révolutionnaires auraient maintenues entre eux, tant les policiers étaient prompts à inventer des complots ou des conciliabules afin de justifier une répression strictement politique. Il est de fait extrêmement rare de retrouver des documents de la sphère privée attestant de manière irréfutable des liens personnels ayant existé entre certains révolutionnaires, permettant de mieux cerner la cohésion d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Jacques Tomasso, « Legray, Bodson, Varlet. Amitié politique et relations privées. Deux documents inédits », Annales historiques de la Révolution française, 376 | 2014, 179-190.

Référence électronique

Jean-Jacques Tomasso, « Legray, Bodson, Varlet. Amitié politique et relations privées. Deux documents inédits », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 376 | avril-juin 2014, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://ahrf.revues.org/13187 ; DOI : 10.4000/ahrf.13187

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org