Skip to navigation – Site map
Articles

Monarchiens et monarchie en exil : conjonctures de la monarchie dans l’émigration française, 1792‒1799

Monarchiens and the monarchy in exile: the situation of the Monarchy in French emigration, 1792-1799
Friedemann Pestel
p. 3-29

Abstracts

The debate on the restoration of the Monarchy began immediately after the fall of Louis XVI in 1792. It would intensify with French emigration. By analyzing the relationships between the « monarchiens », those constitutional monarchists favoring a bicameral system, and the Bourbons in exile, this article shows how the idea of the reestablishment of the Old Regime often associated with emigres was successively rejected by the Bourbons. The political confrontations and cooperation with the monarchiens demonstrates the extent to which the political thought of the future Louis XVIII in the 1790s turned towards a constitutional monarchy that, already before Brumaire, anticipated the central features of the Restoration of 1814.

Top of page

Editor's notes

Mes plus vifs remerciements vont à Anna Karla, Gilles Dazord ainsi qu’aux rapporteurs du comité de lecture pour leurs commentaires. De même, j’ai beaucoup profité des discussions avec Robert Griffiths et Simon Burrows.

Text / excerpt

Full text document will be published online on December 2018.

Outline

Confrontations et exclusions autour de « Coblentz »
1793 : Le Roi est mort ! – Vive le Régent ?
1795 : Le Roi est mort ! – Vive le Roi ?
1797 : Blankenbourg ou Paris ?
1799 : La restauration anticipée
Les monarchiens et Louis XVIII : vers une monarchie possible

Text / first lines

Le 10 décembre 1792, à la veille de sa première apparition devant la Convention, Louis Capet et son fils jouent au siam, un jeu de quille. Face au calme inébranlable de son père, le ci-devant dauphin n’arrive pas à remporter une seule partie : « Toutes les fois que je tombe sur seize, je ne peux gagner ». Le valet Jean Baptiste Cléry, qui rapporte cet épisode, y voit un présage funeste pour l’avenir de la monarchie, confirmé par l’exécution du roi détrôné à peine six semaines plus tard.

Cependant, pour la « France du dehors » de l’émigration – terme emprunté au comte de Montlosier –, la chute de Louis XVI est malgré tout porteuse d’espoir pour un règne de Louis XVII, puis de Louis XVIII. La très grande majorité des émigrés considère la monarchie toujours vivante, et la « France du dedans » (Montlosier) continue d’être un « royaume » dans l’attente d’une restauration des Bourbons. Ce sont les frères de Louis XVI, le comte de Provence et le comte d’Artois, qui constituent le nœud centr...

Top of page

References

Bibliographical reference

Friedemann Pestel, « Monarchiens et monarchie en exil : conjonctures de la monarchie dans l’émigration française, 1792‒1799 », Annales historiques de la Révolution française, 382 | 2015, 3-29.

Electronic reference

Friedemann Pestel, « Monarchiens et monarchie en exil : conjonctures de la monarchie dans l’émigration française, 1792‒1799 », Annales historiques de la Révolution française [Online], 382 | octobre-décembre 2015, Online since 01 December 2018, connection on 22 October 2017. URL : http://ahrf.revues.org/13542 ; DOI : 10.4000/ahrf.13542

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org