Skip to navigation – Site map
Articles

Des hommes et des chartes sous Napoléon. Pour une histoire politique des archives de l’empire (1809-1814)

Men and charters under Napoleon : Hypothesis for a political history of the Archives of the Empire (1809-1814)
Maria Pia Donato
p. 81-102

Abstracts

Between 1809 and 1810, a project was developed aimed at incorporating into the archives of the Empire in Paris the largest and richest documentary collections from the annexed departments and satellite countries. In 1814, hundreds of thousands of diplomas, registers, and bundles of documents from Italy, Vienna, and Spain were piled up in the palais de Soubise, and more materials were expected from Belgium, Geneva, and Holland. Most of these archives were returned to their respective countries with the Restoration. This article explores the origin of the Napoleonic « Annexation » of the archives of Europe, the political stakes, and the motivations of the protagonists, in particular the Garde des Archives, Pierre-Claude-François Daunou, whose name invites reflections about a continuity with the Republican era. Moreover, this article analyzes the dynamics that developed in the designated territories, especially in two very different instances -- Rome and Florence. The centralization of the archives rapidly became of highly complex operation, similar to the very construction of the Empire, because of the diversity of local situations and the roles played by the participants.

Top of page

Text / excerpt

Full text document will be published online on December 2018.

Outline

Un projet véritablement impérial, par la force des circonstances
Les grandes archives de l’Empire, un projet aux enjeux multiples
La saisie des archives dans les départements annexés, une opération accidentée

Text / first lines

En 1866, Léon de Laborde, archéologue, académicien et homme politique, trace l’histoire dramatique des Archives de France qu’il dirige sous le second Empire. Tout en faisant la différence entre la Révolution (époque, selon lui, de saccage et de vandalisme) et l’Empire (époque de reconstruction), il condamne néanmoins l’œuvre des archivistes et savants au tournant du XVIIIe et du XIXsiècle. Le marquis, qui écrit à l’heure du principe du respect des fonds, critique leur « passion de remaniement et d’arrangement pour établir arbitrairement des divisions méthodiques, pour composer […] des monuments factices ». Son jugement se fait plus sévère encore à propos de l’événement majeur de l’époque napoléonienne : la saisie des archives étrangères, une opération insensée, le fruit de principes faux et fallacieux.

En 1814, en effet, des centaines de milliers de diplômes, registres et liasses provenant d’Italie, de Rome, de Vienne, d’Espagne étaient entassés dans les salles, les galeries et la ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Maria Pia Donato, « Des hommes et des chartes sous Napoléon. Pour une histoire politique des archives de l’empire (1809-1814) », Annales historiques de la Révolution française, 382 | 2015, 81-102.

Electronic reference

Maria Pia Donato, « Des hommes et des chartes sous Napoléon. Pour une histoire politique des archives de l’empire (1809-1814) », Annales historiques de la Révolution française [Online], 382 | octobre-décembre 2015, Online since 01 December 2018, connection on 18 November 2017. URL : http://ahrf.revues.org/13550 ; DOI : 10.4000/ahrf.13550

Top of page

About the author

Maria Pia Donato

Institut d’Histoire moderne et contemporaine (CNRS- ENS- Paris 1)
et Université de Cagliari
45, rue d’Ulm 75005 Paris
mpdonato@unica.it

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org