Navigation – Plan du site
Articles

Histoire d’un « festin patriotique » à l’hôtel white (18 novembre 1792) : les irlandais patriotes à paris, 1789-1795

A “festin patriotique” at White's Hotel (18 November 1792): Irish Patriots in Paris, 1789-95
Mathieu Ferradou
p. 123-143

Résumés

Le dîner qui eut lieu le 18 novembre 1792 à l’hôtel White à Paris est bien connu de l’historiographie en langue anglaise comme l’acte de naissance du « British Club ». Toutefois, les Britanniques qui célébraient les récentes victoires des armées françaises ont souvent été réduits à des traîtres chimériques et donc dignes de peu d’intérêt. Il en va de même pour les convives irlandais dont la présence fut perçue comme une simple péripétie d’un nationalisme naissant. Pourtant, en examinant les multiples significations derrière cette manifestation de sociabilité dans le Paris de la Ire République, les contours d’un républicanisme irlandais précoce et révolutionnaire se dessinent, nuançant l’interprétation révisionniste qui voit dans les premiers républicains irlandais des opportunistes et révolutionnaires à contrecœur. Les convives irlandais de ce dîner permettent également de retracer les liens entre « catholicisme des Lumières » et républicanisme irlandais, entre France et Irlande.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cet article est le fruit d’un Master 2 mené à l’IHRF sous la direction de M. le Professeur Pierre Serna et avec le soutien de M. le Professeur Thomas Bartlett (RIISS, Aberdeen). Je souhaite ici leur exprimer ma gratitude pour avoir dirigé et encouragé mes recherches.

Accès au texte / extrait

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Aperçu du début du texte

Le dimanche 18 novembre 1792, à l’hôtel White, à Paris, a lieu un dîner rassemblant entre quatre-vingts et cent convives afin de célébrer les récentes victoires des armées françaises à Valmy et Jemappes. Les convives sont principalement des étrangers : surtout des Anglais, Américains, Écossais, Gallois et Irlandais, mais aussi des Italiens, des Prussiens, des Autrichiens, des Hollandais, des Liégeois… ce qui fait de ce dîner un véritable rassemblement de la galaxie révolutionnaire européenne.

La figure centrale de cette réunion est Thomas Paine, tout juste élu député à la Convention à la suite de son exil d’Angleterre où il a été poursuivi pour libelle séditieux. Autour de lui, de nombreuses autres figures du radicalisme britannique parmi lesquelles l’imprimeur et affairiste John Hurford Stone ; le poète et dramaturge Robert Merry ; un ancien membre du Parlement britannique, Sir Robert Smyth ; le poète, journaliste, apôtre du végétarisme et colonel du premier régiment de piquiers en...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathieu Ferradou, « Histoire d’un « festin patriotique » à l’hôtel white (18 novembre 1792) : les irlandais patriotes à paris, 1789-1795 », Annales historiques de la Révolution française, 382 | 2015, 123-143.

Référence électronique

Mathieu Ferradou, « Histoire d’un « festin patriotique » à l’hôtel white (18 novembre 1792) : les irlandais patriotes à paris, 1789-1795 », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 382 | octobre-décembre 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 26 février 2017. URL : http://ahrf.revues.org/13560 ; DOI : 10.4000/ahrf.13560

Haut de page

Auteur

Mathieu Ferradou

Doctorant à l’IHRF/ IHMC
18, rue de la ville dorée
72110 Saint-Cosme-en-Vairais
ferradou.mathieu@wanadoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org