Skip to navigation – Site map
Articles

Histoire d’un « festin patriotique » à l’hôtel white (18 novembre 1792) : les irlandais patriotes à paris, 1789-1795

A “festin patriotique” at White's Hotel (18 November 1792): Irish Patriots in Paris, 1789-95
Mathieu Ferradou
p. 123-143

Abstracts

The diner that took place on 18 November 1792 at White’s Hotel, in Paris, is well-known in historiography as the birth of the (in) famous British Club. Yet, the British who celebrated the recent French victories have long been considered as deluded traitors and, as such, little worthy of interest. The same goes for the Irish « convives » whose presence at the diner was seen as a mere anecdote in the broader narrative of the birth of Irish nationalism. However, by examining the multiple layers of meaning behind this manifestation of sociability in Paris in the early Republic, the outlines of an original and revolutionary Irish republicanism can be traced to an earlier moment of the 1790s than previously admitted, challenging the revisionist narrative which sees the first Irish republicans as late, reluctant and opportunist revolutionaries. The Irish guests at White’s also underline the link between Irish republicanism and a « Catholicism of the Enlightenment », between France and Ireland.

Top of page

Author's notes

Cet article est le fruit d’un Master 2 mené à l’IHRF sous la direction de M. le Professeur Pierre Serna et avec le soutien de M. le Professeur Thomas Bartlett (RIISS, Aberdeen). Je souhaite ici leur exprimer ma gratitude pour avoir dirigé et encouragé mes recherches.

Text / excerpt

Full text document will be published online on December 2018.

Text / first lines

Le dimanche 18 novembre 1792, à l’hôtel White, à Paris, a lieu un dîner rassemblant entre quatre-vingts et cent convives afin de célébrer les récentes victoires des armées françaises à Valmy et Jemappes. Les convives sont principalement des étrangers : surtout des Anglais, Américains, Écossais, Gallois et Irlandais, mais aussi des Italiens, des Prussiens, des Autrichiens, des Hollandais, des Liégeois… ce qui fait de ce dîner un véritable rassemblement de la galaxie révolutionnaire européenne.

La figure centrale de cette réunion est Thomas Paine, tout juste élu député à la Convention à la suite de son exil d’Angleterre où il a été poursuivi pour libelle séditieux. Autour de lui, de nombreuses autres figures du radicalisme britannique parmi lesquelles l’imprimeur et affairiste John Hurford Stone ; le poète et dramaturge Robert Merry ; un ancien membre du Parlement britannique, Sir Robert Smyth ; le poète, journaliste, apôtre du végétarisme et colonel du premier régiment de piquiers en...

Top of page

References

Bibliographical reference

Mathieu Ferradou, « Histoire d’un « festin patriotique » à l’hôtel white (18 novembre 1792) : les irlandais patriotes à paris, 1789-1795 », Annales historiques de la Révolution française, 382 | 2015, 123-143.

Electronic reference

Mathieu Ferradou, « Histoire d’un « festin patriotique » à l’hôtel white (18 novembre 1792) : les irlandais patriotes à paris, 1789-1795 », Annales historiques de la Révolution française [Online], 382 | octobre-décembre 2015, Online since 01 December 2018, connection on 25 September 2017. URL : http://ahrf.revues.org/13560 ; DOI : 10.4000/ahrf.13560

Top of page

About the author

Mathieu Ferradou

Doctorant à l’IHRF/ IHMC
18, rue de la ville dorée
72110 Saint-Cosme-en-Vairais
ferradou.mathieu@wanadoo.fr

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org