Navigation – Plan du site
Articles

Présider les séances de la Convention nationale

Philippe Moulis, Matthieu Fontaine, Presiding over the sessions of the National Convention
Vincent Cuvilliers, Matthieu Fontaine et Philippe Moulis
p. 129-153

Résumé

Lors de la séance du 21 septembre 1792, Collot d’Herbois propose l’abolition de la royauté ; après quelques débats, elle est acceptée à l’unanimité, malgré les réserves d’un Quinette suscitant des murmures d’improbations. L’entrée en république, cependant, crée un vide, et pas seulement parce que l’exécutif est à rebâtir. Dans les circonstances nouvelles, le président de la Convention conserve-t-il le même rôle, les mêmes pouvoirs et la même image que ses prédécesseurs ? Étudier les quatre-vingt onze députés qui ont assuré, un moment ou un autre, la présidence de cette Assemblée révolutionnaire, c’est s’interroger sur l’origine de ces hommes, sur leurs convictions et leurs pouvoirs, mais aussi sur les moyens dont ils disposaient pour assurer des débats ordonnés et sereins.

In the session of September 21, 1792, Collot d'Herbois proposed the abolition of the monarchy. After some debate, the proposal was unanimously accepted, the reservations of Quinette having aroused disapproving murmurs. The transition to the Republic, however, created a vacuum, and not only because the executive power had to be reconstructed. In these new circumstances, would the president of the Convention retain his same role, the same powers, and the same image of his predecessors ? To study the ninety-one deputies that at one time or another occupied the presidency of this revolutionary assembly involves not only examining their social origins, their convictions, their powers, but also considering the means these men possessed to ensure that debates remained orderly and calm.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2018.

Plan

Le président de la Convention nationale : élection et attributions
Les présidents de la Convention
De la gestion des événements

Aperçu du début du texte

À la tête de la Convention nationale se trouve un personnage central, dont le poste est renouvelé tous les quinze jours ; il est chargé de présider l’Assemblée et d’en diriger les débats. Bien que majeur, ce personnage n’a pas encore fait l’objet d’une étude précise. Pourtant, installé dans un fauteuil en hauteur, il est le cœur de la Convention, avec le bureau composé des secrétaires également élus chaque quinzaine : il octroie la parole, veille au respect de l’ordre. Isnard, qui occupe le fauteuil le 17 mai 1793, affirme que « le président de la Convention ne doit pas avoir de volonté particulière, il n’est que l’organe de la loi : c’est un être passif qui doit savoir mourir à son poste s’il le faut ». Comment comprendre ces propos ? Le président est-il entièrement dévoué à la Convention ? Son action est-elle uniquement dictée par le règlement ? Homme exposé aux critiques, aux attaques verbales et parfois à des agressions physiques, il est en première ligne dans les luttes politiq...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Cuvilliers, Matthieu Fontaine et Philippe Moulis, « Présider les séances de la Convention nationale », Annales historiques de la Révolution française, 381 | 2015, 129-153.

Référence électronique

Vincent Cuvilliers, Matthieu Fontaine et Philippe Moulis, « Présider les séances de la Convention nationale », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 381 | juillet-septembre 2015, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 16 août 2017. URL : http://ahrf.revues.org/13625 ; DOI : 10.4000/ahrf.13625

Haut de page

Auteurs

Vincent Cuvilliers

Chercheur associé IRhis – Université Lille III-UMR 8529
5 rue Berger André 68800 Vieux-Thann
vcuvilliers1@gmail.com

Articles du même auteur

Matthieu Fontaine

16 rue des Carrières 62120 Mametz
matthieu.fontaine3@wanadoo.fr

Philippe Moulis

Chercheur associé, Université Paris 13, EA 2356
35 rue Mozart, 62131 Verquin
philippe.moulis@free.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org