Navigation – Plan du site
Nécrologie

Hommage à Michel Peronnet (1931-1998)

Geneviève Gavignaud-Fontaine
p. 567-568

Texte intégral

1La Commission régionale d'Histoire de la Révolution française Languedoc-Roussillon a perdu son Président-fondateur. Professeur à l'Université de Montpellier, Michel Péronnet avait institutionnalisé, dès 1984-1985, la préparation du Bicentenaire de la Révolution de 1789, dans la mouvance de la réputée Commission nationale, fort active depuis son siège parisien, sous l'autorité de Michel Vovelle.

2Par cette décision, le Président Péronnet avait engagé une équipe dont il avait pris la tête avec enthousiasme, dans de massifs projets qui devaient s'étaler sur dix années de commémoration, eu égard aux événements de 1789-1799. Ce faisant, Michel Péronnet resserrait ses liens avec ses collègues de la Sorbonne où il avait été successivement assistant et maître-assistant (1969-1971) ; il renforçait ainsi son intérêt pour l'analyse de la période révolutionnaire, intérêt précédemment développé au contact d'Albert Soboul.

3À Montpellier, le Professeur Péronnet ajouta cette spécialisation dans les études révolutionnaires à la spécialisation en histoire religieuse que lui avait conférée sa thèse de doctorat d'État ( les Évêques de l'Ancienne France, 1978). Sa remarquable capacité de travail lui permit de maintenir deux fers au feu : le Centre d'Histoire des Réformes et du Protestantisme et la Commission d'Histoire Régionale de la Révolution Française. Le premier était hérité de Jean Boisset, la seconde prenait le relais des efforts déployés par Robert Laurent pour stimuler la recherche sur les événements de la Révolution.

4Entraînant dans son sillage collègues, chercheurs, étudiants liés aux Universités de Montpellier, Perpignan, et même Toulouse, Michel Péronnet a orchestré et dirigé, pendant une quinzaine d'années, de nombreuses rencontres sur l'histoire de la période révolutionnaire. Il a œuvré, en liaison avec les équipes de Barcelone et de Florence, pour préparer un congrès sur Les Jacobins du Midi ; il s'est allié à la Faculté de Médecine de Montpellier, pour consacrer à Chaptal un colloque et un ouvrage.

5À ces travaux d'équipe, Michel Péronnet a joint des publications personnelles : une introduction à l’Histoire Départementale de la Révolution Française, aux éditions Horvath ; une étude des mots clés des événements et de leur époque, aux éditions Privat. Inlassablement toujours, et avec fougue souvent, il a participé à la plupart des rencontres organisées autour du Bicentenaire, en province, à Paris, en Amérique. La longue série d'interventions et de publications, venue prestigieusement renforcer la liste de ses travaux, témoigne de la variété des thèmes abordés et de l'intensité du rythme soutenu. La vocation d'historien de Michel Péronnet trouvait là sa mesure et son épanouissement.

6Lorsque la maladie lança ses premiers assauts, le Professeur poursuivit imperturbablement ses activités de recherche et d'enseignement. Quelques jours avant de mourir, il avait adressé à ses collègues une invitation – pressante – à participer aux futures rencontres dont il avait en charge l'organisation. Ses collègues auront à cœur de tenir les engagements pris.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Geneviève Gavignaud-Fontaine, « Hommage à Michel Peronnet (1931-1998) », Annales historiques de la Révolution française, 317 | 1999, 567-568.

Référence électronique

Geneviève Gavignaud-Fontaine, « Hommage à Michel Peronnet (1931-1998) », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 317 | juillet-septembre 1999, mis en ligne le 11 avril 2006, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://ahrf.revues.org/1986 ; DOI : 10.4000/ahrf.1986

Haut de page

Auteur

Geneviève Gavignaud-Fontaine

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org