Navigation – Plan du site

Les Annales Historiques de la Révolution française ont rendu compte régulièrement des travaux allemands sur la Révolution française sous forme d’articles et de comptes rendus, voire même de numéros spéciaux. C’est ainsi que le n° 255-256 de 1984 faisait le point sur « Le mouvement révolutionnaire dans les pays allemands ». Il était ici question, dans le cadre d’une histoire comparative au niveau européen, de préciser la spécificité du jacobinisme allemand. Cependant s’amorçait déjà, en Allemagne, un tournant critique de nature à la fois méthodologique et thématique sur le problème des rapports entre l’Allemagne et la France durant la période 1770-1815, grâce en particulier aux interrogations pionnières de Rolf Reichardt.

Ainsi s’est peu à peu épuisée la perspective comparatiste au profit d’un nouveau paradigme d’analyse. Il n’est plus seulement question d’une recherche des différences sur un fonds d’histoire sociale, mais les acquis des recherches comparatives sont désormais associés à une problématique des interactions et des transferts mise en œuvre sur le terrain de l’histoire culturelle.

Le présent numéro des Annales Historiques de la Révolution française commence par un bilan raisonné des nombreux travaux allemands en ce domaine par un collègue allemand, Matthias Middell. Il s’ouvre ensuite aux études de germanistes français (Lucien Calvié, Marita Gilli) qui ont également contribué à leur manière au renouvellement des perspectives de recherche. Il se termine par la présentation d’analyses de chercheurs français soucieux d’insérer les ressources interprétatives de la philosophie allemande contemporaine de la Révolution française dans leur propre recherche. Cette réflexion, qui situe à part égale les législateurs-philosophes français et les représentants de la philosophie pratique allemande, certes Fichte et Kant, mais aussi d’autres penseurs allemands, a été menée, au cours des années 90, dans le séminaire « Philosophie et Révolution française » de l’Université Européenne de la recherche sous la responsabilité de Françoise Brunel, Florence Gauthier et Jacques Guilhaumou.

  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org