Navigation – Plan du site
Articles

Marie-Antoinette sur le Net : de l’usage de la reine ou des usages d’une mémoire royale et féminine. 

Cécile Berly
p. 85-101

Résumés

Internet serait l’ultime support de la vulgarisation de l’Histoire : à la mémoire de Marie-Antoinette, l’une des figures de proue de cette histoire dite « grand public », sont consacrées de nombreuses pages Web. Celui-ci transmet un savoir commun sur ce personnage royal et féminin et le réduit à une mémoire simple. Ce média électronique étaye l’étrange pérennité de cette mémoire mythique : partager sa passion pour cette Marie-Antoinette reine et belle et célébrer cette femme souffrante et guillotinée. Internet obéit à la loi biographique propre à ce personnage historique : superposer « deux » Marie-Antoinette, étrangères l’une à l’autre. Enfin, ce monde virtuel « cristallise » cette mémoire autour d’objets, de lieux ou d’individus ; l’art et la légendaire douceur de vivre du règne de Marie-Antoinette permet une adroite politique commerciale de son nom et de sa mémoire.     

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cécile Berly, « Marie-Antoinette sur le Net : de l’usage de la reine ou des usages d’une mémoire royale et féminine.  », Annales historiques de la Révolution française, 333 | 2003, 85-101.

Référence électronique

Cécile Berly, « Marie-Antoinette sur le Net : de l’usage de la reine ou des usages d’une mémoire royale et féminine.  », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 333 | juillet-septembre 2003, mis en ligne le 20 avril 2004, consulté le 29 mars 2017. URL : http://ahrf.revues.org/849 ; DOI : 10.4000/ahrf.849

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions Armand Colin
  • Revues.org